Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Pour fêter l’automne, j’ai trouvé ce texte sur ce blog, au bonheur des mots qui chantent, magnifique blog, ...

Il était une fois, une petite fille, Lusine, qui vivait avec sa famille, au coeur de la forêt luxuriante de "bois d'Orille".

Depuis toujours, les bois avaient fourni le gîte et le couvert à toute la petite famille.

Lusine était très jeune et elle aimait par-dessus tout se promener le long des chemins sinueux, bordés de jolies fleurs multicolores, s'enivrer des effluves capiteux des champignons, admirer la majesté des arbres protecteurs et jouer avec toutes sortes de petits animaux nullement effrayés par sa présence.

Son meilleur ami, Willy, un espiègle petit lapin, l'accompagnait chaque jour pour d'interminables promenades. Les saisons, les années se succédaient sans que jamais rien ne vienne perturber la tranquillité de leur univers.

Lusine était douée de la capacité de comprendre le langage de la Nature. C'est Willy qui le lui avait appris et elle comprenait désormais tous les êtres vivants qui l'entouraient.

Un soir, alors que le soleil était déjà presque couché, les deux compères étaient tellement éloignés de la chaumière, qu'ils n'avaient plus le temps de rentrer pour passer la nuit.

Qu'importe ! La forêt était leur amie !

Lusine demanda donc à un vieux chêne de les abriter pour la nuit. Alors qu'ils étaient blottis l'un contre l'autre entre les méandres de l'écorce du vieil arbre, ce dernier leur fît part de son souci :

-"Quelle tristesse d'être toujours ainsi ! Je m'ennuie ! Mes amis le hêtre, le boulot, le cèdre et bien d'autres sont comme moi ! Nous nous languissons chaque jour ! Les fleurs, elles, sont admirées pour leurs couleurs, leurs odeurs ... Alors que nous, nous contentons de grandir ... grandir ... de sorte que plus personne ne nous remarque plus !"

Lusine fût très touchée par le désarroi des arbres. La morosité avait envahi la forêt et Lusine était déterminée à aider ses amis à retrouver la sérénité. Elle en fît part à Willy et tous deux se mirent à chercher une solution.

Dès le lendemain, les deux complices se mirent en route pour la rivière ; Ils savaient que là, ils pourraient consulter l'esprit de la forêt sans trop le déranger. En effet, alors que Lusine et Willy arrivaient au pied d'une jolie cascade, ils trouvèrent un lutin, tout vêtu de vert, profondément occupé à s'admirer dans l'onde.

-"Qui me dérange ?" Fît-il en sursautant.

-"Pardonnez notre hardiesse. Je suis Lusine, et voici Willy. Nous habitons tous les deux cette jolie forêt dont vous êtes le bienfaiteur. Nous venons vous instruire du tourment des arbres et vous demander de l'aide pour y remédier."

-"Je suis au courant de tout ça ! Que crois-tu donc pouvoir faire ? Les arbres sont ce qu'ils sont ! Ils sont grands et forts ! Ne peuvent-ils pas se contenter de ça ?" Répondit le lutin courroucé.

Lusine eut une idée :

-"Ils admirèrent les jolies couleurs des fleurs ... Ne serait-il pas possible de varier un peu les nuances de leurs feuilles ?"

Le lutin réfléchit longuement ... frotta son menton ... se gratta sous le bonnet ... et finit par annoncer :

-"Et bien soit ! J'ai ici un coffret. Chaque année, juste avant l'hiver, tu pourras l'ouvrir et tu trouveras des crayons de couleurs enchantés. Ces crayons te permettront de colorier les feuilles des arbres des couleurs les plus flamboyantes. Ils pourront les conserver quelques semaines puis les feuilles tomberont ! C'est la condition !"

Lusine prit le coffret, remercia le lutin et s'en retourna sous les frondaisons.

L'époque était propice pour commencer son travail car l'été venait de s'achever ; Elle se mit donc à son ouvrage et commença à colorier chaque feuille dont l'arbre acceptait les conditions du lutin. Petit à petit, la forêt commença à rayonner de milles feux. Des arbres refusèrent bien sûr : Le pin, l'épicéa, l'if et quelques autres mais la plupart étaient ravis !

C'est ainsi que, chaque année, à l'automne, tous les arbres, à quelques exceptions près, se couvrent les uns après les autres, de couleurs resplendissantes pendant quelques semaines puis perdent leurs feuilles.

Tag(s) : #POEME - CONTE ET CITATIONS

Partager cet article

Repost 0