Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sabrina

Ce texte de Alan Cohen


En découvrant les liens entre la pensée et les évènements, certaines personnes se mettent à avoir peu. « Aie ! je viens de penser que quelque chose de mauvais pouvait m’arriver ! Je vais l’attirer ! Quelle poisse !

 

Cette crainte est due à une intelligence partielle de la manière dont les pensées attirent les évènements. Il n’y a aucune raison de se tracasser : une pensée au hasard ne va rien causer. Elle n’a aucune force, à moins que nous ne commencions à l’entretenir, à la nourrir de nos peurs. Nous avons bien des pensées en une seconde et nous captons aussi toutes celles qui tournoient autour de nous !

 

De temps à autre, une pensée de négativité, d’échec, peut s’insinuer dans notre conscience, mais si nous la jetons dehors avant qu’elle ne nous embobine, elle est inoffensive.

Ce sont les habitudes de penser qui comptent. Ressasser les mêmes pensées, les mêmes sentiments, les mêmes images mentales engendre des conditions correspondantes.

 

Maintenez une saine façon de penser et aucune gouttelette de négativité ne pourra pénétrer le champ de force ainsi établi !

 

Si vos conditions actuelles sont négatives, cessez d’y penser constamment et elles disparaitront. La meilleur façon de vous débarrasser d’un hôte qui s’attarde chez vous, c’est de vider le réfrigérateur. Il sera bien forcé de chercher refuge ailleurs.

 

Quand nous arrêtons de nourrir nos mauvaises conditions et habitudes par nos pensées et nos sentiments elles tomberont comme une vielle croute.

 

Mettez-vous à susciter autant de pensées positives que vous le pouvez et vous serez témoin de changements miraculeux dans votre vie.

Pensez amour, joie, réussite, bonheur et tôt ou tard, ces bénédictions seront vôtres.

 

 

« Personnellement je crois à ses écrits, je voulais rester travailler dans le domaine du bio et aujourd’hui je viens de trouver un emploi dans une boutique à 5 minutes de chez moi.

Un nouveau  magasin qui vient de s’ouvrir.

Des chances de travailler en magasin bio, pas énorme, j’habite un village de moins de 1000 habitants, et la ville la plus près c’est Faverges : moins de 7000 habitants »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
je suis d'accord avec toi, bien souvent c'est dans l'enfance que ce mode de pensée se conditionne , après ça devient difficile de s'en débarasser . Depuis que j'ai été malade , j'élimine systématiquement tout ce qui peut nuire à ma santé et surtout toutes les pensées négatives. pour l'instant ça marche. bisous
Répondre
B
j ai voté,les plantes la phytotherapie,bonne journee bizoux
Répondre