Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sabrina

Sur un article précédent : "renouée du Japon", Polygonacées, Reynoutria japonica
cuisine et vins (recette) 

Je demandais si des personnes avaient des infos sur cette plante.

 

 

Voici les réponses que j’ai reçu, je remercie les personnes qui m’ont envoyé les informations ci-dessous :

 

 

  

1. Le Reynoutria est  une "peste végétale" qui envahit nos bords de rivières et étouffe la végétation indigène. Elle est aujourd'hui considérée comme plante à éliminer.

Au Japon, les très jeunes tiges ont été consommées, comme de la rhubarbe. Mais attention! Cette plante contient beaucoup d'acide oxalique. Je ne pense pas qu'il soit conseillé de les utiliser.

 

 

2. hormis le fait que cette plante concentre les métaux lourds et detoxifie les sols.

 

 

3. la renouée du japon est une cousine lointaine de la rhubarbe, c’est une plante super envahissante (seul les orties ont le pouvoir de détruire cette plante) sinon apparemment elle est inscrite à la pharmacopée japonaise réputer pour soigner les bronchites chroniques, l'hypertension, les brulures, les piqures de serpents.la cystite, la constipation.
Si tu te blesse en allant ramassé des plantes tu pourras arrêter le sang en frottant les jeunes feuilles sur la blessure. Ce sont plus les jeunes feuilles qui sont utilisés en cuisine car elles sont tendres et acidulés.
 
  1/ jeunes pousses sautés à la poêle assaisonnement sel et graines de sésames.
 
  2/ jeunes pousses ébouillantés puis rincer à l'eau froide, égoutter  et faire mariner toute une nuit avec un mélange huile d'olive et épices de son choix accompagnés de quelques tranches fines de poivrons crus rouge et jaune pour le bonheur des yeux.
 
  3/ les tiges peuvent servir à faire une confiture aigrelettes ou bien confire les tiges pour accompagnés une viande si on aime un plat sucré salé.
 
  4/ en gratin de légumes
 
  5/ en remplacement des endives pour faire "endives au jambon"
 
 
il parait qu'au japon ils sèchent les jeunes feuilles pour les fumer ou les priser
 

 

4. voir sur wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Renou%C3%A9e_du_Japon#Utilisations

 

 

 

5. Oui, la renouée du Japon est comestible. Les jeunes tiges encore tendres et pelées peuvent être farcies avec du fromage frais ou d'autres ingrédients et passées au four. J'ai essayé, c'est un peu fade. Il faut forcer sur l'assaisonnement. J'ai lu que cette plante est consommée au Japon simplement cuite à l’eau (jeunes sommités feuillées et tiges pelées). Si on pouvait convaincre nos concitoyens d'en manger, ce serait une bonne façon de l'éradiquer !!!!!

 

6. Dans le livre de Gilles Clément, Eloge des vagabondes, que je conseille vivement (!), un chapitre est consacré à la renouée du japon... il évoque juste le fait que " des reynoutrias ont été proposées en fourrage pour l'élevage des tortues avec un certain succès..."


 

 

 En conclusion on peut bien faire un essai culinaire, mais elle n’est pas géniale car elle concentre les métaux lourds. Comme certains champignons, ne l'oublions pas !!!

 

On a compris que c’est une plante très envahissante, autour d’elle rien ne pousse. Et que au Japon il l’a consomme.

Donc à suivre...pour les essais culinaires...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gene 28/04/2009 11:28

plante à manipuler avec précaution, je ne l'essairai pas.