Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sabrina

 

De la famille des Abiétacées ou pinacées

 Provenance : France, Norvège, Russie, Allemagne



Arbre naturellement présent dans une grande partie de l'Europe
 tempérée et boréale et jusqu'en Sibérie orientale. Fréquent partout
en France sauf dans le Sud-ouest et sur le littoral méditerranéen, il est abondant dans les zones de montagnes (Sud du Massif-Central
et des Alpes). Très rustique, il ne craint pas le froid, préfère les terrains siliceux. 

 

 

En 1534, Jacques Cartier apprit des Indiens la valeur antiscorbutique des extraits d’aiguilles de Pin. Hippocrate cite déjà le pin pour soigner les
maladies de l’appareil respiratoire. Elle est grandement utilisée de nos
 jours en synergie avec la lavande et l’eucalyptus.

Les propriétés expectorantes du pin se retrouvent dans des sirops ou des pastilles pour la toux.

On appelle térébenthine, la résine épaisse et distillée de l’arbre.


Principes actifs

 

·        Monoterpènes

(-)-α et β -pinènes (40 et 13 %),

 (-)-limonène (25-30 %)

·        Esters terpéniques

Acétate de (-) bornyle (4-10 %)

Monoterpénols.

 

Applications thérapeutiques cutanées et respiratoires

Affections respiratoires (rhumes, bronchites, asthmes, pneumonie…) : Quelques gouttes d’huiles essentielles dans un bol d’’eau chaude
 et respirer plusieurs fois par jour.

Prendre également de bains chauds additionnés de 5 gouttes d’huiles essentielles dilués (dans un support).

Fatigue, pertes d’énergie : onctions thoraciques des plexus et de la
 colonne vertébrale (20 à 50 gouttes d’huiles essentielles).

Rhumatisme, arthrite, et goutte : prendre également des bains chauds.

 

 Propriétés thérapeutiques :

 

Pectorale

Expectorante

Mucolytique

Antiseptique pulmonaire

Antiseptique urinaire

Stimulante des corticosurrénales et hormones sexuelles

Antidiabétique

Tonique

Stimulante

Neuro-tonique

Hypertensive

Hépatique associé au jus de citron

Rubéfiante

Analgésique cutané

 

Indications

 

Résumé des indications

Asthénie

Insuffisance testiculaire

Diabète

Sclérose en plaques

Maladies pulmonaires et ORL (toux, bronchite, asthme, rhumes, sinusites….)

Infections urinaires (cystites)

Calculs binaires

Hypotension

Fatigue

Douleurs articulaires et musculaires

Tout processus allergique et anti inflammatoire.

 

Utilisations en aromathérapie

Partie distillée : les aiguilles, les bourgeons

 

Voie interne, cutanée et respiratoire avec précaution.

Ne pas utiliser la térébenthine en inhalation.

 

Danger : possibilité de réactions allergiques, l’huile essentielle
 de Pin de montagnes (Pinus mugo, montana, pumilio) très dermocaustique, est à éviter.

 

 

 

 

Distillation : Les aiguilles et les bourgeons de Pin sylvestre ou
pin d’Ecosse, donnent une huile essentielle claire et très liquide à la forte odeur balsamique caractéristique.

Aux U.S.A on distille le bois et les racines de la variété Pinus palustris
 efficace pour les douleurs dorsales, les raideurs musculaires et les
 affections pulmonaires. Les autres variétés (Pinus pinaster, nigar, strobus) ont  les mêmes propriétés.

Cette huile essentielle est un antiseptique puissant pour les voies
respiratoires. Elle est efficace dans le traitement des voies urinaires
 et est également rafraîchissantes, désodorisante, et stimulante.
L’huile essentielle a aussi une action sur le foie et on peut alors
l’associer au jus de citron. Son parfum et ses propriétés désinfectantes
en ont fait l’un des parfums les plus courants pour les produits ménagers.

 

La distillation de la résine produit l’huile essentielle dite de térébenthine, presque toujours rectifiée à cause de son odeur acide.

 

De nombreuses variétés de pin (Pinus pinaster ou Pin maritime
en France), sont distillées dans le monde pour obtenir la térébenthine, largement utilisée dans les peintures, les vernis et les insecticides,
ainsi que dans des préparations pharmaceutiques pour les douleurs
et les affections pulmonaires.

 

Botanique

 

 

 

 

 

Des feuilles aciculaires, robustes,  tordues, par paires.

 

Des fleurs mâles jaunes et femelle rouges dès la fin du printemps.

 

Un cône ovoïde de 7 ,5 cm de long, vert puis brun à maturité.

 

Une écorce pourpre-gris se desquamant.

 

Originaire d’Asie, ce pin sauvage apprécie la Montagne, les sols
sablonneux ou gravillonneur.

 

 

 

 

 
   
     

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sabrina 23/01/2009 22:35

ah s'installer je voudrais bien mais en vivre c'est une autre histoire,  je vis en Haute savoie, région très cher, je viens de trouver un poste d'hotesse de caisse, il faut bien payer ses factures !!! merci de ton passage

Stéphanie 23/01/2009 18:09

Bonjour Sabrina,j'ai beaucoup apprécié ton blog, je suis, comme toi, intéressée par les plantes et la nature, et je prends également des cours de naturopathie. J' espère aussi aller au Maroc, un jour. Tu as fait beaucoup de stages, pourquoi ne pas t'installer ? En tout cas, bonne chance dans tes recherches.Stéphanie