Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sabrina

L'ail des ours fait son apparition au printemps.

Tous ceux qui apprécient  l’ail des ours (Allium ursinum) se réjouissent de voir apparaître au printemps les feuilles odorantes dans la forêt, mais prudence : tout ce qui ressemble à de l’ail des ours ne l’est pas forcément ! On trouve souvent des plantes toxiques, les colchiques (Colchicum sp.), qui poussent à proximité du véritable ail des ours, auxquelles on ne pense guère, car elles n’ont pas encore de fleurs en cette saison. Les colchiques contiennent une cytotoxine très puissante, la colchicine, dont il suffit moins de 1 mg/kg de poids corporel pour mettre la vie d’un humain en danger.
Au printemps, Tox Info Suisse reçoit de nombreuses demandes de renseignement de la part de personnes inquiètes ayant consommé de l’ail des ours. Il n’est pas rare que les personnes doivent être hospitalisées afin de subir un traitement et de détecter la substance toxique du fait que l’identification des feuilles est insuffisante et que des symptômes apparaissent déjà après les avoir consommées.

Depuis 1966, Tox Info Suisse a recensé quatre cas mortels d’intoxication par les colchiques et treize autres cas dont les symptômes étaient moyennent graves et graves (thérapie médicale indispensable).

Caractéristiques distinctives :
- Feuilles de l’ail des ours : poussent séparément, tige plus fine qui se distingue clairement de lafeuille (pétiolée), forme elliptique, arôme caractéristique de l’ail.
- Feuilles des colchiques : sans pétiole relié à la tige (non pétiolé), lancéolées, inodores.

Mesures préventives :
 Contrôler chacune des feuilles.
Éviter la cueillette à la lisière d’un bois, aller au milieu d’un champ sauvage d’ail des ours. 

En cas de nausées, vomissements et fortes diarrhées quelques heures après avoir consommé de l’ail des ours, contacter de suite Tox Info Suisse, car il est impératif d’agir vite face l’éventualité d’une intoxication à la colchicine.

Katharina Hofer, Christine Rauber Lüthy
Avril 2016
https://toxinfo.ch/confusions-fatales-au-printemps-lail-des-ours-et

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article