Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sauge

Autrefois les Romains s'encensaient avec de la sauge pour augmenter leurs appétits charnels. Quant à Dioscoride, il trouvait que « son odeur est soporifique ». La nouvelle aromathérapie considère que les essences aphrodisiaques les plus puissantes sont celles de la sauge sclarée et celle des fleurs de ylang-ylang. La fumée de sauge et le parfum de son huile agissent à travers l'odorat sur le système nerveux, et s'ils sont aphrodisiaques, ce ne peut être que de par leur action sédative, relaxante, décongestionnante et tonifiante. A doses plus élevées, les respirer provoque euphorie et ivresse. Marie-Antoinette Mulot, dernière herboriste diplômée de France, dans Réponses à 200 maladies par les plantes, propose en cas de frigidité une cure (« Un petit verre avant un repas et pour une durée qui ne doit pas dépasser six mois ») d'un vin de sauge de sa composition:

80 g de sauge sèche

1 litre de vin muscat (Frontignan, Banyuls).

Faire bouillir le vin et le verser sur la sauge.

Laisser macérer jusqu'à complet refroidissement,

Mettre au frais et attendre trois jours pour filtrer.

Thym

Tonique pour les nerfs, le thym est aussi un aphrodisiaque doux, provoquant la prolongation de l’érection chez l’homme et celle de l’orgasme chez la femme. C’est aussi un puissant purificateur pour le corps, qui participe au décuplement du plaisir sexuel chez les partenaires.

à suivre....

sauge et thym
Tag(s) : #les plantes aphrodisiaques de Haute-Savoie

Partager cet article

Repost 0