Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sabrina

  • Ail des ours :

a .Description : famille des liliacées, plante vivace à bulbe oblong peu charnu entouré de tuniques transparentes blanches poussant en colonies dans les sous-bois de hêtres, répandue dans les Alpes. Les feuilles au nombre de 2 ont un pétiole long, elles sont lancéolées, ovales et larges.

L’ombelle, formée de dix à vingt fleurs blanches en étoile, est portée par une hampe de section triangulaire. La plante fleurie mesure de 20 à 30 cm de haut.

b. Constituants : Flavonoïdes, traces de prostaglandines A, B et F - glucoside (sinigroside) - isosulfocyanate d'allyle - Huile essentielle 11 Huile essentielle avec de l'alline qui se transforme en allicine.

c. Information sur la plante : Malgré son essence qui parfume fortement l’haleine, l’ail sauvage rentre dans la composition de nombreuses recettes amoureuses.

Au Canada en fin d’hibernation les ours sont très friands de ces jeunes pousses d’ail sauvage qui leur apportent une alimentation riche en vitamine C et réveille leur appétit sexuel, d’où le nom d’Ail des ours.

d. Légende et mythologie : Les Grecs et les Romains célébraient ses pouvoirs bienfaisants, notamment de, revigorant sexuel : elle a été utilisée comme aphrodisiaque depuis l’Antiquité. Nos bons rois en faisaient une grande consommation pour honorer les dames de la cour.

e. Vertus : L'ail des ours est riche en vitamine C, elle possède du magnésium, et du fer. Elle purifie le sang, facilite la digestion, fait baisser la tension artérielle et prévient l'artériosclérose. Elle est vermifuge, antiseptique, antivirale, tonique et dépurative. En quelque sorte, c'est une plante bénéfique pour la santé.

Autrefois utilisée en infusion dans les maladies de la peau (eczéma, furoncles).

f. Recettes :

Liqueur :

Remplir une carafe d’un demi-litre de feuilles coupées.

Recouvrir d’alcool à 45 degrés. Laisser macérer trois semaines.

Filtrer, transvaser dans une bouteille de ¾ de litre, compléter d’eau de source.

« Un petit verre à liqueur les soirs d’hiver stimule le Démon de Midi »

Infusion :

Verser environ une cuillerée à soupe rase de plantes dans une théière

Ajouter de l’eau bouillante sur les plantes.

Couvrir et laisser infuser pendant 8 minutes environ

Filtrer. Boire

Utilisation en cuisine : tarte, soupe, cake, ….

à suivre ...

Les plantes aphrodisiaques de notre région et quelques recettes faciles à faire: ail des ours, armoise, aspérule odorante, berce, coquelicot, gentiane jaune, ortie, serpolet.

version papier à 5 euros : http://sabrinamillot.wix.com/lavalsedesaromes#!les-plantes-aphrodisiaques-de-haute-savo/c6v

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article