Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est le moment de cueillir les plantes, mais faites attention car tout n’est pas comestible, loin de là !

Certaines sont toxiques pour l’homme, d’autres pour les animaux.

Ce n’est donc pas parce que certaines sont bonnes pour l’homme qu'elles le sont pour les animaux et inversement.

Donc, soyez vigilant !

Attention les livres ne sont pas suffisants quand on est débutant.

Pour faire de la reconnaissance ,il y a des associations de botanique dans chaque région. Près de chez moi, il y en a à Ugine, Albertville, Faverges, Annecy, et Poisy notamment.

Ne consommez de votre cueillette que ce que vous avez fait contrôler ou ce dont vous êtes sûr.

Je profite de ce message pour vous parler des tiques, parasites très dangereux, car susceptibles de transmettre la maladie de Lyme. Il importe donc de contrôler votre corps après une balade dans la nature.

Je les enlève avec une pince achetée en pharmacie,et qui coûte moins de 10 euros et d'un emploi facile.

D'autres infos très utiles :

- Attention aux confusions avec des espèces similaires mais non comestibles, voire mortelles ;

- Éviter les aires polluées ;

- Se méfier des parasites et des maladies, cueillir en particulier les baies en hauteur pour éviter l'échinococcose, une grave maladie du foie transmise par l’urine du renard ;

- Éviter les individus malades ou abîmés.

Précautions écologiques :

Une cueillette irresponsable peut perturber le biotope et compromettre les cueillettes ultérieures .

- Éviter de piétiner, retourner ou écraser l'entourage ;

- Respecter les populations et la biodiversité en ne prélevant pas inconsidérément ;

- Éviter de blesser ou d'endommager les plantes mères ou le mycélium des champignons ;

- Éviter de prélever de jeunes individus et des graines ;

- Respecter les espèces protégées ;

Voici quelques familles toxiques, bien entendu il y en a d’autres :

Amaryllidaceae (Amaryllidaceés)

Plantes concernées: jonquilles, narcisses, amaryllis, perce-neige, nivéole.

Troubles possibles : toutes les parties de ces plantes sont vénéneuses et provoquent des troubles nerveux, cardiaques, tremblements.

Araceae (Aracées)

Plantes concernées : Arum, Anthurium, Dieffenbachia, Monstera, philodendrons, Spatiphyllum.

Troubles possibles : toute la plante (rhizomes, baies, sève) entraîne une irritation des muqueuses, diarrhées, mydriase, jusqu'au coma et peut provoquer la mort.

Caprifoliaceae (Caprifoliacées)

Plantes concernées : boule de neige (Viorne obier), chèvrefeuilles (Lonicera), laurier-tin (Viburnum tinus), symphorine, sureau à grappes (sureau rouge).

Troubles possibles : purgatif violent surtout par ingestion des fruits, vomissements, diarrhées, sueurs, tachycardie, coma et peut provoquer la mort.

Euphorbiaceae (Euphorbiacées)

Plantes concernées : euphorbes, ricins, crotons

Troubles possibles : caustique, irritant des muqueuses.

Cas du ricin : l'ingestion de graines, souvent accidentelle chez les jeunes enfants, peut provoquer des intoxications graves nécessitant impérativement une prise en charge hospitalière. On considère que trois graines avalées après avoir été croquées peuvent être fatales à un enfant, quatre graines peuvent déterminer une intoxication sérieuse chez l'adulte et six à huit graines pourront lui être fatales.

Liliaceae (Liliacées)

Plantes concernées : asperges (asparagus), colchiques (safran), hellébores, muguets, fragons (petit-houx).

Troubles possibles : graines, bulbes, fruits, tige (sève) entraînent vomissements, salivation, nausées vertiges et peuvent tuer jusqu'à 10 jours après l'ingestion.

Ranunculaceae (Renonculacées)

Plantes concernées : aconits, ancolies, clématites, pieds d'alouette (Delphinium), hellébores (notamment roses de Noël), renoncules (notamment boutons d'or), trolles. Toute la famille présente une plus ou moins forte toxicité, de la sève aux graines.

Troubles possibles : difficulté respiratoire, engourdissement des muqueuses, perte d'équilibre et peut aller jusqu'au décès du malade. L'Aconit napel est la plante la plus toxique de France où elle existe à l'état sauvage en montagne.

Rhamnaceace (Rhamnacées)

Plantes concernées : bourdaine et nerprun (Rhamnus)

Troubles possibles : vomissements, coliques, selles sanglantes avec la plante à l'état frais. Mydriase, convulsions, avec les baies à forte dose.

Toutefois, ces arbustes ayant une odeur désagréable (on les nomme aussi "bois puant"!) les risques restent très faibles.

Solanaceae (Solanacées)

Plantes concernées : Belladones, Daturas, pommes de terre, Solanum, tomates, tabacs.

Troubles possibles : les baies, la sève, les feuilles, les germes provoquent depuis les nausées et la tachycardie jusqu'au coma et peut provoquer la mort

Conseils : ne mangez que des tomates bien mûres et stockez les pommes de terre à l'abri de la lumière pour éviter le verdissement.

Infos des familles : https://scribium.com/jean-luc-mercier/a/les-vegetaux-toxiques-des-jardins/

Tag(s) : #PHYTOTHERAPIE

Partager cet article

Repost 0